Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

LC56 - Cahiers Ernest-Babelon 6, L'Or gaulois, le trésor de Chevanceaux et les monnayages de la façade atlantique BARRANDON J.-N., AUBIN G., BENUSIGLIO J., HIERNARD J., NONY D., SCHEERS S.

Cahiers Ernest-Babelon 6, L Or gaulois, le trésor de Chevanceaux et les monnayages de la façade atlantique BARRANDON J.-N., AUBIN G., BENUSIGLIO J., HIERNARD J., NONY D., SCHEERS S.
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 50.50 €
Auteur : BARRANDON J.-N., AUBIN G., BENUSIGLIO J., HIERNARD J., NONY D., SCHEERS S. 
Editeur : CNRS éditions 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris 1994, broché, 16,5 x23,5, 410 pages, 20 planches, index, bibliographie, nombreuses cartes, tableaux et graphiques. 
Poids : 845  g.
Commentaire
Article
Le sixième cahier du Centre Ernest Babelon aborde le domaine celtique, où, plus qu'ailleurs, les analyses non destructives doivent aider à tester les classements traditionnels. L'accent a été mis, en cette première étape, sur les émissions d'or de la façade atlantique de la Gaule, où plusieurs enquêtes et l'existence d'un trésor découvert à Chevanceaux (Charente-Maritime) en 1955, encore disponible aux chercheurs, permettent de proposer une typologie détaillée de séries aussi importantes que celles qui sont attribuées aux Vénètes ou aux Pictons et d'échafauder, de l'or natif des imitations anciennes de Philippe aux alliages ternaires contemporains de la guerre des Gaules, un schéma d'ensemble des processus d'altération fondé sur de nombreuses analyses, tout en laissant de côté la question des sources du métal jaune. Ce dossier montre qu'une même logique, lisible sur les graphiques de corrélation des principaux éléments, a orienté les diverses pratiques de l'alliage, ce qui autorise à avancer une chronologie relative, toute datation absolue restant du domaine des hypothèses. Les données obtenues impliquent, plutôt que l'adjonction d'argent et de cuivre purs à l'or d'origine, la refonte de monnaies d'argent allié dont le modèle théorique élaboré aide à calculer la composition. Si cette méthode se vérifie, elle permettra d'étudier la chronologie relative des monnaies d'or et des séries d'argent gauloises..
Articles connexes