Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bby_218916 - BYZANCE - SIGILLOGRAPHIE Sceau en plomb

BYZANCE - SIGILLOGRAPHIE Sceau en plomb
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 225.00 €
Type : Sceau en plomb 
Date c. VIIIe siècle 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : plomb 
Diamètre : 33  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 26,76  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire de très bonne conservation pour ce type avec des échancrures aux orifices du canal 
N° dans les ouvrages de référence :
Pedigree : Cet exemplaire provient de MONNAIES XX, n° 140 et de la collection Delorme 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Monogramme invocatif au type de Laurent V cantonné par le tétrasyllabe habituel, croiseté aux extrémités cantonnées de lettres .
Légende avers : QEOTOKE BOHQH/ TW/ Cg/ Dg/ Lw .
Traduction avers : (Seigneur, protège ton serviteur) .
Description revers : Légende en cinq lignes .
Légende revers : MARI / ANw PA/ TRIKIw S/ CTRAT/ Gg .
Traduction revers : (Marianos - ou Marin - patrice et stratège) .
Sceau semblant inédit et non répertorié. Manque aux principaux ouvrages consultés
Pour la datation, la chronologie repose sur l’ouvrage de G. Schlumberger, Document pour servir à l'histoire des thèmes byzantins, RN 1883, p. 21, n°3), mais surtout sur l’ouvrage collectif, Sceaux byzantins de la collection Henri Seyrig, Paris 1991, spécialement le sceau n° 189 (dont les dimensions, le style et la description semblent correspondre aux dimensions et descriptions de notre exemplaire pour le droit. Dans le même corpus, dans l’index des personnages six Marinos sont répertoriés, mais aucun en tant que Patrice et Stratège. Néanmoins, les auteurs signalent un Marinos, patrice, protospathaire impérial et stratège, de Thessalonique (Seyrig 198), mais le sceau est date de la seconde moitié du IXe siècle. En Occident, ces monogrammes on certainement inspirés les Carolingiens.

BYZANCE - SIGILLOGRAPHIE

(VIIIe siècle)

Le Klétorologion de Philothée Atriklinos nous renseigne sur la hiérarchie des hauts fonctionnaires byzantins autour de l'an 900. Le titre de patrice (créé par Constantin le Grand) arrive en septième position dans la liste de préséance comportant dix-huit niveaux pour soixante hauts fonctionnaires de l'administration, militaire, civile et aulique. Il y avait à cette époque vingt-cinq stratèges de thèmes (subdivisions territoriales de l'empire), chefs de l'administration et des troupes locales. Au XIe siècle, la refonte de la titulature par Alexis I Comnène (1081-1118) aboutira à une inflation des titres : celui de patrice ne signifiera alors plus grand chose et celui de stratège disparaîtra
.

Articles connexes