Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Live auction - fwo_385985 - BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - LÉOPOLD Ier 2 1/2 Francs, 2e type, petite tête nue 1848 Bruxelles TTB+

BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - LÉOPOLD Ier 2 1/2 Francs, 2e type, petite tête nue 1848 Bruxelles TTB+
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, . Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente commencera sa clôture à l'heure indiquée sur la fiche descriptive. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des live auctions.

Les offres gagnantes seront soumises à 12% TTC de frais de participation à la vente.
Estimation : 450 €
Prix : 320 €
Offre maximum : 515 €
Fin de la vente : 19 avril 2016 16:57:21
participants : 2 participants
Type : 2 1/2 Francs, 2e type, petite tête nue 
Date: 1848 
Nom de l'atelier/ville : Bruxelles 
Quantité frappée : 531445 
Métal : argent 
Titre en millième : 900  ‰
Diamètre : 30,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 12,44  g.
Tranche : cannelée 
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire de très bel aspect avec une usure superficielle qui ne touche que légèrement la chevelure. La pièce a été légèrement nettoyée anciennement. Flan légèrement taché 
Référence ouvrage:  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : LEOPOLD PREMIER - ROI DES BELGES .
Description avers : Tête nue de Léopold Ier à gauche ; signé L. WIENER au-dessous .
Titulature revers : L'UNION FAIT LA FORCE/ 1848// 2 1/2 - F. .
Description revers : Écu couronné aux armes de Belgique entre deux branches d'olivier .
La dénomination de 2,50 francs est rare. Elle va de pair avec une pièce de 25 francs en or. Cette pièce est créée suite à la loi du 31 mars 1847 et aux arrêts du 9 avril 1847 et des 12 et 17 mai 1848. 2.721.413 pièces furent frappées entre 1848 et 1850. 43,30% des pièces n'ont pas été officiellement refondues après la démonétisation de la loi du 7 mars 1867. Pour 1848, il existe deux variétés avec la petite et la grosse tête. La variété avec la grosse tête est beaucoup plus rare.

BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - LÉOPOLD Ier

(4/06/1831-10/12/1865)

Léopold (16/12/1790-10/12/1865) est le fils de François de Saxe-Cobourg et l'oncle de Victoria I. Il combat Napoléon dans l'armée russe. Naturalisé anglais en 1816, il épouse Charlotte de Hanovre et se retrouve veuf l'année suivante. Léopold vient tout juste de refuser la couronne de Grèce quand il est élu roi des Belges le 4 juin 1831. L'année suivante, il épouse Louise d'Orléans (1812-1850), la fille de Louis-Philippe. Elle lui donne trois enfants dont Léopold II et Charlotte, la malheureuse épouse de Maximilien d'Autriche, fusillé au Mexique. Il est marié morganatiquement à l'actrice Caroline Bauer dont il doit se séparer pour épouser la fille du roi des Français. La conférence de Londres de juillet 1831 règle les problèmes territoriaux et le traité des dix-huit articles est accepté par le Congrès national le 9 juillet 1831. Léopold est accueilli triomphalement le 21 juillet 1831. Il doit lutter contre l'armée hollandaise et reçoit le surnom de "bouclier de la Belgique", sauvegardant l'indépendance du "plat pays" face à la Prusse de Guillaume Ier et la France de Napoléon III. Il s'appuie politiquement sur l'Angleterre.