Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bpv_162445 - AUGUSTE et AGRIPPA Dupondius TTB

AUGUSTE et AGRIPPA Dupondius TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 145.00 €
Type : Dupondius 
Date : 10-14 
Nom de l'atelier/ville : Nîmes, Gaule 
Métal : cuivre 
Diamètre : 27  mm
Axe des coins : 4  h.
Poids : 12,29  g.
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan large, avec une patine sombre et brillante avec des taches verdâtres. Revers avec un aspect très hétérogène 
Référence ouvrage : LT.2837  - RIC.160  - RPC.525 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : IMP// DIVI F/ P-P .
Description avers : Têtes adossées d'Agrippa coiffe de la couronne rostrale à gauche et d'Auguste laure à droite .
Traduction avers : “Imperator Divi Filius Pater Patriæ”, (L’imperator fils du divin père de la patrie) .
Titulature revers : COL - NEM .
Description revers : Crocodile enchaîné à un palmier qui est surmonté d’une couronne ; sous le crocodile, deux palmettes .
Traduction revers : “Colonia Nemausus”, (Colonie de Nîmes) .
Auguste reçut le titre de Père de la Patrie "Pater Patriæ" en 2 avant J.-C. Ce type est donc postérieur à cette date. De nombreux auteurs dont J.-B. Giard, ou M. Christol, ont évoqué les deux palmettes figurant sous le crocodile et qui se rencontrent déjà sur le monnayage au Démos des Volques Arécomiques avec la palme du revers accostant le Démos (LT. 2677). Les dupondii du groupe 4 sont de loin les plus courants. Cependant, les auteurs du Roman Provincial Coinage n’ont recensé que 54 exemplaires avec un poids moyen relativement élevé de 12,85 g.

AUGUSTE et AGRIPPA

(27 avant J.-C. - 14 après J.-C.)

Nemausus (Nîmes) était la capitale des Volques Arécomiques. D'après le monnayage, elle subit largement l'influence de Marseille. Au cours du premier siècle avant notre ère, afin de contrebalancer l'influence de Narbonne, soutint-elle la révolte de Sertorius en Espagne contre Metellus et Pompée ? La colonie de Nîmes semble avoir été fondée par Tiberius Nero, le mari de Livie et le père de Tibère et de Drusus senior, en 45 ou 44 avant J.-C. Certains auteurs y voient plutôt une création de César lui-même au retour de la campagne d'Espagne. La ville reçut le "jus Latinum". Après la bataille d'Actium en 31 avant J.-C., marquant la victoire d'Octave et d'Agrippa sur la flotte de Marc Antoine et de Cléopâtre et la conquête de l'Égypte l'année suivante, Octave démobilisa une partie de ses légions, devenues trop nombreuses après la victoire. Les vétérans reçurent leur "honesta missio", sorte de retraite en numéraire et en biens fonds. De nombreux vétérans vinrent s'installer dans la province de Narbonnaise et un contingent important se fixa à Nîmes. Le très important monnayage qui semble débuter à partir de 27 avant J.-C. montre le dynamisme commercial de la cité qui devint l'une des plus riches de la région et qui nous a laissé des monuments impressionnants (le Pont du Gard, la Maison Carrée). La cité changea de statut en 24 avant J.-C., devenant une colonie romaine sous le nom de "Colonia Augusta Nemausus" et dominant le territoire des Volques Arécomiques.