Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bgr_427824 - ATTIQUE - ATHÈNES Tétradrachme TTB+

ATTIQUE - ATHÈNES Tétradrachme TTB+
Prix : 1 200.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Type : Tétradrachme 
Date : c. 430 AC. 
Nom de l'atelier/ville : Athènes, Attique 
Métal : argent 
Diamètre : 24,5  mm
Axe des coins : 9  h.
Poids : 17,15  g.
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan ovale, épais et irrégulier. Belle tête d’Athéna dont le visage est bien venu à la frappe. Joli revers légèrement décentré au revers avec une petite chouette, timbrée d’une petite marque de démonétisation sur le bec. Jolie patine de collection ancienne avec des reflets dorés 
Référence ouvrage : BMC.- -  - Sv.32 pl. 15  - Delepierre-  - GC.2526  - Flament- groupe III/ 9d  - HGCS. 4/1597 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Anépigraphe .
Description avers : Tête d'Athéna à droite, coiffée du casque attique à cimier, orné de trois feuilles d'olivier et d'une palmette avec collier et boucles d'oreilles .
Description revers : Chouette debout à droite, la tête de face ; derrière, une branche d'olivier et un croissant ; le tout dans les restes d'un carré creux .
Légende revers : AQ[E] .
Traduction revers : (Athènes) .
Le visage présente encore une expression archaïque. L’œil est traité en amande étiré et droit. La chevelure est tombante sur le cou et ramenée en arrière. Les feuilles d’olivier du casque sont normales et de haut relief. Le fleuron commence à s’ouvrir n’a pas encore la forme d’un pi. Au revers, la chouette est grande et élancée et les plumes descendent jusqu’aux serres de l’animal. Le carré creux est bien marqué. Axe des coins inhabituel à 12 heures.

ATTIQUE - ATHÈNES

(Ve siècle avant J.-C.)

La fortune d'Athènes au Ve siècle repose en grande partie sur la récupération du trésor de la Ligue de Délos qui ne contenait pas moins de cinq mille talents d'argent et qui servit à enrichir et embellir Athènes en opprimant les Alliés. La guerre du Péloponnèse (431-404 avant J.-C.) mit fin à l'hégémonie athénienne. Périclès (449-429 avant J.-C.) ne vécut pas assez longtemps pour assister à la chute de la cité. Thucydide a immortalisé ce conflit dans son ouvrage consacré à la guerre du Péloponnèse dont il fut l'un des acteurs avant d'être lui-même ostracisé, c'est-à-dire exilé.