Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v24_2501 - ALLEMAGNE - ROYAUME DE BAVIÈRE - LOUIS II Thaler à la victoire 1871 Münich SUP

ALLEMAGNE - ROYAUME DE BAVIÈRE - LOUIS II Thaler à la victoire 1871 Münich SUP
MONNAIES 24 (2005)
Prix de départ : 170.00 €
Estimation : 280.00 €
Prix réalisé : 198.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 329.00 €
Type : Thaler à la victoire 
Date : 1871 
Nom de l'atelier/ville : Münich 
Quantité frappée : 149584 
Métal : argent 
Titre en millième : 900  ‰
Diamètre : 33  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 18,51  g.
Tranche : XXX*EIN*PFUND*FEIN*-* 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sans usure. De légères petites traces de circulation, sinon monnaie très agréable, avec une partie de son brillant de frappe 
Référence ouvrage : KM/WC.19/496  - AKS.188  - Dav.615  - Th.107 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : LUDWIG II KOENIG V. BAYERN .
Description avers : Tête nue de Louis II à droite .
Traduction avers : (Louis II roi de Bavière) .
Titulature revers : DURCH KAMPF - UND SIEG ZUM FRIEDEN .
Description revers : Femme assise à gauche, une corne d'abondance dans la main gauche et le bras droit tendu tenant une couronne de lauriers ; une branche d'olivier devant la jambe droite ; à l'exergue, FRIEDENSSCHLUSS ZU / FRANKFURT A. M. / 10 MAI 1871 .
C’est le dernier thaler pour la Bavière.

ALLEMAGNE - ROYAUME DE BAVIÈRE - LOUIS II

(10/03/1864-13/06/1886)

Louis II (25/08/1845-13/06/1886) est le fils aîné de Maximilien II Joseph et de Marie de Prusse. Il succéda à son père en 1864. Après la Prusse, la Bavière était l'état le plus puissant du Reich. Malheureusement Louis II avait soutenu son cousin François-Joseph Ier d'Autriche (1848-1916) contre Guillaume Ier dans la guerre austro-prussienne de 1866. Ami intime de Wagner, il dépensa l'argent sans compter et fit construire de nombreux châteaux à l'architecture fantastique. Névropathe, doté d'un tempérament idéaliste et enthousiaste, le ministère se décida à faire rédiger un certificat d'aliénation mentale et à le faire interner. Conduit au château de Berg, il se noya dans le lac voisin, peut-être en tentant de s'évader.

Articles connexes