Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Live auction - 4050346 - 1 Pesseta ANDORRE 1936 P.06 NEUF

1 Pesseta ANDORRE  1936 P.06 NEUF
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, . Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente commencera sa clôture à l'heure indiquée sur la fiche descriptive. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des live auctions.

Les offres gagnantes seront soumises à 12% TTC de frais de participation à la vente.
Estimation : 850 €
Prix : pas d'offre
Offre maximum : pas d'offre
Fin de la vente : 12 janvier 2016 17:14:16
Valeur faciale: 1 Pesseta 
Date: 19 décembre 1936 
Référence ouvrage: P.06 
Alphabet-Série-Signature: N°008227 
Commentaire
Historique

ANDORRE

(XIXe siècle)

Les privilèges d'Andorre peuvent remonter au règne de Charlemagne en 806. Les règles de paréage sont fixées en 1278 et fonctionnent toujours aujourd'hui. Le président de la République et l'évêque d'Urgel sont les co-princes d'Andorre. En 1835, c'est l'évêque d'Albi qui est nommé co-prince pour contrebalancer l'influence de l'évêque d'Urgel qui était carliste. L'émission de 1873 pourrait alors trouver son origine dans les guerres carlistes qui ont secoué l'Espagne au XIXe siècle. Charles, comte de Molina (1788-1855), refuse de reconnaître sa nièce Isabelle comme reine d'Espagne en 1833 après la mort de Ferdinand VII. Charles VII (Carlos), duc de Madrid (1848-1909), continue la lutte entreprise par son père le comte de Molina, entre 1868 et 1875, pour essayer de monter sur le trône d'Espagne. Les pièces à son effigie sont gravées par Charles Wurden.